Les dangers de l’abus de caféine

Nous sommes d’accord, la caféine est très pratique les matins où l’on a du mal à se sortir du lit. Cependant, cette substance ne sera pas toujours votre meilleure alliée. Même si un grand nombre des critiques faites sur la caféine proviennent de simples mythes, certaines ont été prouvées scientifiquement. En effet, comme pour toute substance, l’abus de caféine peut vite présenter de nombreux dangers pour votre santé.

La caféine interdite aux personnes enceintes et allaitantes ?

La limitation de la consommation de caféine est plus que conseillée pour les personnes portant un enfant ou allaitant leur nouveau né. En effet, si elle pourra vous aider à rester éveillée pendant les longues premières nuits de votre enfant, elle risque de passer dans votre lait. De la même manière, la molécule se transmet au fœtus en passant dans son sang.

En dépassant la limite quotidienne de l’équivalent de trois tasses de café normal, le risque de fausses couches et de naissances de bébés au poids trop faible augmente considérablement. De la même façon, l’ingestion de caféine doit être étroitement surveillée dans le cas des enfants ce qui n’est pas possible lorsque vous la transmettez via votre lait.

Contre indications médicales

Dans le cas de problèmes cardiaques, d’estomac ou de rein, d’insomnie, de troubles anxieux, d’hypertension artérielle ou d’ostéoporose, la caféine vous sera très probablement déconseillée par votre médecin. En effet, une consommation excessive entraînera de la nervosité, une augmentation de l’anxiété, des insomnies, l’irritation de l’estomac, de la diarrhée et bien d’autres problèmes. L’abus de caféine représente donc de nombreux dangers pour votre santé physique mais aussi mentale.

De plus, la caféine combinée à certains médicaments peut réagir et entraîner divers effets.

  • Diminution de l’élimination de la caféine :
    certains antibiotiques empêchent la bonne élimination de la caféine. Celle-ci va alors s’accumuler dans votre organisme avec des risques de surdosage et certains effets toxiques mentionnés ci-dessus.
  • Augmentation des effets indésirables du médicament :
    en cas d’effet similaires entre les actions du médicament et celles de la caféine, les effets indésirables des deux substances seront décuplés.

Sevrage de caféine

Si vous avez l’habitude de consommer beaucoup de café, il est très facile de devenir accro à la caféine. Si vous commencez déjà à ressentir les effets négatifs de cette substance, un sevrage risque d’être difficile mais nécessaire. Pendant celui-ci vous serez sujets à d’autres symptômes que ceux des effets indésirables de la caféine. En effet, un sevrage de caféine provoque maux de tête, nervosité, anxiété, difficultés à réguler ses émotions et somnolence. Nous ne pouvons que trop vous conseiller en cas de sevrage d’être bien accompagné. Vous pourrez ainsi réduire au maximum l’impact de ces symptômes sur votre vie.

La solution du café décaféiné

Le café décaféiné, comme son nom l’indique, ne possède pas ou très peu de caféine. Ses grains subissent un processus de décaféination permettant d’amoindrir considérablement la présence de cette molécule. Ainsi, une tasse de café décaféiné contiendra environ 97 % de caféine de moins qu’une tasse de café classique. Les effets de la molécule seront donc grandement affaiblis et vous continuerez de profiter du bon goût de votre café. Il s’agit donc là de la meilleure solution pour éviter le surdosage en consommant trop de café classique, surtout qu’il existe maintenant de très bons cafés décaféinés !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.