Aeropress méthode classique

L’Aeropress d’Aerobie® est un outil d’extraction qui, sous ses airs de jouet, n’a rien à envier aux autres systèmes. L’objet est largement plébiscité pour la qualité de sa tasse, et ce autant côté barista que torréfacteur et producteur.

Si vous avez fait l’acquisition de la petite bête, vous aurez remarqué que vous pouviez l’utiliser soit selon la méthode classique, soit selon la méthode inversée. Nous allons voir ici, point par point, comment utiliser votre Aeropress selon la méthode classique.

Les différents volumes / grammages / temps d’infusion / temps de repos sont fournis ici à titre indicatif. Ce sont ceux que j’utilise de mon côté car ils sont cohérents pour la plupart des café, mais le propre de l’Aeropress est de s’adapter à des routines différentes d’un utilisateur à l’autre, donc vous pouvez les faire évoluer sans crainte selon vos habitudes et vos envies.

À noter également que les volumes que j’exposerai seront pour 2 grandes tasses soit une Aeropress complète.

Retrouvez sur notre boutique en ligne toute la gamme Aeropress.

1. Organisez-vous

Commencez par faire le point sur les ustensiles dont vous avez besoin, de manière à bien respecter vos temps d’infusions lors de la préparation. Si vous perdez 2 minutes à trouver votre mélangeur, vous ne pourrez pas vous plaindre d’un résultat médiocre 😉 .

Vous aurez donc besoin de :

  • Votre Aeropress
  • Un filtre papier pour Aeropress ou un filtre permanent pour Aeropress
  • Une bouilloire
  • Une cuillère (ou simplement la cuillère doseuse fournie avec l’Aeropress)
  • Un mélangeur (ou simplement, encore, celui fourni avec l’Aeropress)
  • Une carafe, un mug ou un verre… Bref, tout contenant qui aura une circonférence à peine plus importante que le porte-filtre de l’Aeropress
  • Et du café moulu un peu plus fin qu’une mouture pour filtre papier en provenance directe de votre torréfacteur préféré (nous ?!)

Concernant la bouilloire, chacun ira à sa préférence. Me concernant, quand je suis au Coffee Shop en tant que Barista, j’utilise la bouilloire à température programmable Lena réglée sur 95°C (je passe ensuite l’eau dans la Hario Buono Kettle pour redescendre à 92°C), et quand je suis chez moi j’utilise ma vieille bouilloire et mon thermomètre de cuisine pour être aux 92°C.
Lorsque je suis pressé je le fais tout simplement à l’oreille en coupant la bouilloire avant la grosse ébullition, mais c’est très approximatif !

La balance, également, est un outil complémentaire qui est intéressant si vous souhaitez maintenir une même qualité de boisson au fur et à mesure de vos extractions ou si vous souhaitez réaliser une recette donnée. Mais rien d’obligatoire.

2. Installez-vous

15598342775_707546f876_oFaites chauffer votre eau. Installez le filtre sur le porte filtre et rincez-le au dessus de votre tasse. On fait coup double en enlevant le goût de papier du filtre et en préchauffant notre tasse. Vérifiez que le filtre est bien placé puis assemblez le porte-filtre à la chambre de l’Aeropress. Jetez l’eau de la tasse.

15574664506_e49be9d8ee_oAjoutez votre café dans la quantité souhaitée. Nous vous conseillons 16g. Si vous êtes précis vous pouvez même vous abstenir d’utiliser l’entonnoir !

3. Place à l’extraction

15411729689_89e20460d3_oAjoutez 30g d’eau dans l’Aeropress, c’est à dire jusqu’au volume pour 1 tasse. Remuez. Après 15 secondes (qui est donc notre temps de pré-infusion), ajoutez le volume d’eau restant, doucement et de manière continue, jusqu’à atteindre un poids de 230g. Remuez, puis mettez en place le piston.

15595678151_052d253a86_oUne fois la minute d’infusion écoulée, POUSSEZ ! En essayant de réaliser l’opération complète en 30 secondes. Attention, il faut arrêter de pousser à partir du moment où vous entendez de l’air sortir de l’Aeropress, car vous risquez de pousser de la mouture en dehors du filtre (et la retrouver en tasse) si il a un peu bougé.

4. Pas si vite, avant de déguster, on nettoie

15599171002_383a0638dc_oMême si personne ne s’est jamais plaint d’un quelconque mélange d’arômes d’un café à l’autre avec l’Aeropress, il est bon de prendre soin de la bête pour qu’elle ait une belle et longue vie (il paraît que ça aide pour le karma). Donc avant de déguster, on éjecte la galette et un passe un coup d’eau sur le système (chambre + piston + porte-filtre).

Si vous êtes quelqu’un à la pointe de l’écologie et que vous voulez limiter les déchets, sachez que les filtres sont réutilisables au moins 2 fois (soit 3 utilisations par filtre soit 1050 cafés avec 350 filtres…)

5. Place à la dégustation

Alors, elle est bonne cette tasse ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.